Comment garder la tête hors de l’eau dans les moments de doute

C’est important de ne pas être présomptueux, mais il faut quand même avoir de l’ambition.

Pour être sûr d’aller au bout de ses objectifs et ne jamais vouloir abandonner, il faut que cet objectif soit réalisable sans avoir besoin d’une motivation derrière. Sans qu’il y ait une personne derrière qui vous pousse ou que ce soit un dur moment à passer d’aller courir en montagne.

Le meilleur moyen est que cet objectif, ce projet, vous donne du plaisir à se réaliser. Pas seulement sa réalisation, mais aussi tout le chemin qu’il y a avant. Si vous vous ennuyez, avez vous plus envie de regarder la télé ? Ou de travailler sur ce projet qui vous tient à cœur ? C’est pour cela qu’il faut un objectif motivant, agréable et bien évidemment ambitieux. Car plus il sera difficile à réaliser, plus la satisfaction sera énorme lorsque vous réaliserez cet objectif. Hé oui, je pense qu’il faut que cet objectif vous donne des frissons lorsque vous y pensez ou que vous en rêvez.

Il faut tout de même ne pas tomber dans certains pièges qui font parfois très très mal. Parce que c’est bien de vivre pour son objectif, mais si vous ne voyez pas le bout, que rien ne marche et que vous n’avez pas l’impression d’avancer, vous n’allez pas vous en remettre. Il faut avoir conscience dès le début que tout n’est pas joué et qu’il est possible que rien ne marche. Mais rassurez vous dans le pire des cas, vous prendrez une autre voie ou vous prendrez une déviation, mais le schéma du pauvre petit homme qui n’arrive pas à réaliser ses rêves et qui finit au fond d’un trou à pleurer toutes ses larmes n’existe pas.

Pour ne pas se mettre de pression le mieux est de bien rigoler de ses projets qu’on veut mettre en place. Alors, déjà oui, si vous êtes un bon vous ne parlez pas de votre projet autour de vous et vous passez à l’action au lieu d’en discuter. Mais si on vous pose la question “c’est quoi ton objectif dans ta petite vie ?” et que vous voulez être honnête alors pensez à bien nuancer vos propos. Vous connaissez l’expression “laissez les autres douter de vous, pendant ce temps, passez à l’action.” Evidemment, tout cela est en grande partie un problème d’ego, ton ego, qui appelle à leur prouver que tu peut le faire. Donc non mon conseil n’est pas de suivre ton ego, bien au contraire. On en reparle un peu plus loin dans l’article Winking smile Je voudrais rappeler ce que je disais plus tôt, qu’il ne faut pas avoir besoin de vidéo motivation ou quoi que ce soit d’autres pour se lancer. Sinon abandonnez et passez à quelques chose de plus prenant. Par contre, si vous créez la motivation “naturel” par exemple vous prouver quelque chose à vous, ou visez un meilleur style de vie ou espérer de la reconnaissance de personnes, la vous êtes sur un schéma que j’adore mais qui cache un côté un peu malsain. Ce côté malsain ou on sera tous d’accord pour dire que si on veut tous ça c’est avant tout pour notre ego, pour que l’on nous remarque, pour qu’on soit le centre de l’attention, ou que l’on éprouve une supériorité sur certaines choses de la vie, parce que oui, c’est très satisfaisant de l’être et on fait toutes nos actions même inconscientes dans ce sens. Malheureusement je ne pense pas qu’on puisse y remédier mais on peut l’oublier le temps d’un instant sans renoncer à ses rêves. Pour cela une seule action à mettre en place. Prendre une feuille, écrire tous les objectifs à court, moyen et long terme, tout définir. Pour ceux qui préfèrent dessiner et avoir l’image à chaque réveil en face de leur lit, allez y ça marche très bien aussi. Une fois tout les objectifs définis, ne pensez plus à tout ça. Restez dans le présent. Retenez : Je définis mes objectifs et je passe à l’action tout en restant dans le présent et en oubliant les conséquences de la réussite ou de l’échec de mon projet. Car à tout le temps se poser pleins de questions et à douter, c’est la que l’abandon peut survenir ou que l’anxiété prend le dessus et qu’on tombe dans un sale schéma qui nous détruit. C’est pour cela qu’il faut, (je le répète) une fois les objectifs fixés, passer à l’entraînement et au travaille tout en restant dans le présent. Qu’est-ce que j’entend par “rester dans le présent”. Tout simplement vivre l’instant. Par exemple si je pars sur un petit fractionné fort sympathique mais qu’en plein milieu d’une série je pense à mes objectifs ou même à autre chose et que je me disperse, je ne ferais pas ce fractionné comme il se doit. Il sera fait mais pas à 100 %. Les fractionnés qui sont restés dans mon esprit, ceux qui ont eu un réel effet sont vraiment ceux dans lesquelles j’ai réussit à me donner à fond car j’étais concentré, que j’en voulais et que j’étais dans le présent.

Comment rester dans l’instant présent ?

Pour cela la formule magique est “se concentrer, tout en restant décontracté”. Une façon de s’y exercer et je l’aime bien, c’est de ressentir chaque parties de mon corps, les pieds au sol, le terrain, la sueur, la pluie (s’il y en a), me concentrer sur ma respiration, ou encore remarquer et identifier la souffrance qui envahit mon corps dû à l’effort sans tenter de l’effacer ou de l’augmenter, écouter les bruits, le vent, en gros essayez de prendre conscience de tous ce qui vous entoure t tout ce qui est vous Juste remarquer, sans juger. Etre dans l’instant pendant un bon fractionné est une chose, mais qu’en dîtes vous si on essaye de rester dans l’instant même en période d’ennui ? Parce que oui, le but, une fois les objectifs fixés c’est de ne plus penser pour à la fois “éviter d’être anxieux par rapport au futur” et ne pas se disperser dans ses pensées et ainsi bâcler le travail et perdre du temps. Parce que si vous connaissez la procrastination, cela passe par la. La procrastination c’est quoi ? Vous pensez à l’avenir, à ce moment ou vous allez réalisez la tâche et combien ça va vous saouler. Mai si vous ne pensez pas au futur et que juste vous vous dîtes “je fais ça maintenant et on verra la suite après”, la vous avez gagné. C’est une bonne chose pour éviter de perdre plus de temps.

Plus tôt je disais qu’il y avait un côté malsain en nous qui veut nous voir le meilleur, le centre de l’attention. C’est vrai, mais ce n’est pas pour ça qu’il ne faut rien faire en se disant “je veux rester pur”. NON.

“Vivre la vie de ses rêves”

Pour résumer le top c’est de “une fois les objectifs fixés” ne plus y penser, passer à l’action et se concentrer sur le présent et sur comment devenir meilleur demain et non pas sur le long terme. Parce que si vous imaginez le long chemin dans votre tête, vous allez craquer. Souvenez vous juste et rappelez vous toujours “Je veux devenir une meilleure personne qu’hier”. C’est tout, ce sont ces petits paliers qui vous feront progresser. Inutile de réfléchir sur 10 ans. Winking smile

Merci d’être arrivé au bout de cet article, il sort un peu de l’original ou de ce que je propose d’habitudes j’admet. Smile Dis moi ce que tu en penses. En attendant tu peux laisser ton  nom prénom et mail juste dessous pour recevoir mon bonus totalement gratuit. Winking smile Bises

Retrouvez moi
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *