5 erreurs fatales que fait celui qui stagne en Trail

Voici un nouvel article du défi 14 jours, 14 articles, dans lequel nous allons aborder les erreurs que font les débutants mais aussi celui qui stagne en Trail.

1) La variété des sports

Beaucoup de débutants vont être passionné par la pratique et ne vont plus s’arrêter. Ils vont y consacrer beaucoup de temps et progresseront très rapidement. Mais arrivera un moment ou ils atteindront le niveau de celui qui stagne en Trail et ce qu’ils ne savent pas, c’est que la progression n’est pas du tout linéaire. Au début ça peut aller, mais les mois vont passés et ils vont stagner. Vu qu’ils stagnent, ils vont se décourager et passer à autre chose. Alors pour vous, comment éviter ce passage ? Je vous conseille de varier les plaisirs avec un autre sport par exemple. C’est un des secrets pour ne pas s’ennuyer et continuer à progresser. Effectivement le Trail est le sport principal que vous devez réaliser dans la semaine, mais vous pouvez très bien insérer une petite séance de vélo ou de natation. Peut importe le sport, vous progresserez plus vite et vous vous découragerez moins vite.

2) La variété des entraînements

Ici nous parlons des entraînements spécifiques au Trail. Ce deuxième point est tout simplement de varier les sports. Le mauvais débutant appliquera toujours la même séance, 2 à 3 fois dans la semaine selon sa motivation. C’est bien beau et il ne se rendra compte de rien car comme je l’ai dit dans le 1er point, les débutants progressent rapidement. Mais lorsque il stagnera, il mettra du temps à comprendre qu’il faut varier les entraînements. Alors ne faites pas comme lui et anticipez cet événement. Du coup, comment varier les entraînements ? C’est bien simple, au lieu d’insérer seulement une ou deux séances dans la semaine et les répéter sans réfléchir, essayez d’intégrer une sortie longue, un fractionné et une PPG (renforcement musculaire) par exemple. Avec ça vous progresserez beaucoup plus vite.

3) Laissez des temps de repos à l’organisme

Le débutant est mignon, il progresse rapidement, voit les champions du monde faire 10 séances par semaines et se dit que lui aussi en est capable.

Les deux gros problèmes:

1) La motivation joue un rôle important en Trail. Si vous faites trop de sorties dans la semaine, vous tiendrez un mois. Après cela vous n’aurez plus envie de bouger. C’est la que votre motivation aura pris un coup. Ce qu’il faut savoir est que la motivation se travaille et qu’il ne faut pas la négliger. C’est comme un muscle, à force de tirer dessus, il lâche et ne pouvez plus l’utiliser.

2) Trop s’entraîner attire les blessures. Et oui, vous n’avez pas le corps d’un champion du monde. Si vous exagérez dès le début de la pratique votre corps ne résistera pas. Imaginez que vous avez mal aux genoux et que vous n’avez plus aucune motivation. Qu’allez vous faire à part vous allonger sur votre canapé ?

Alors que faut-il faire ? Je conseille à tout le monde, même à haut niveau, de laisser au moins une journée de repos. L’organisme tiendra si vous êtes expérimentés. Si vous êtes un parfait débutant, je vous suggère de laisser au moins deux à trois jours à votre corps et votre motivation pour se remettre de leurs émotions. Smile

celui qui stagne en Trail

4) Ne négligez pas l’alimentation

Quel que soit votre niveau, ne négligez pas cette partie là. Surtout pour celui qui stagne en Trail . 😉 Voici un article qui résume la nutrition en Trail : https://blog-course-en-montagne.com/la-nutrition-en-trail/

Avec une bonne alimentation vous évitez les blessures, augmenterez votre motivation, votre corps vous remerciera et par dessus tout, ce qu’on cherche depuis le début de cet article : Vous progresserez ! Si vous manger n’importe quoi et que vous progressez déjà, essayez d’imaginer ce qu’il se passera si vous manger comme il faut.

Alors mangez sain et équilibré au quotidien !

Bien sûr vous avez le droit à de petites entorses au règlement comme je l’explique dans l’article de la nutrition en Trail juste au dessus. Mais ne soyez pas dans l’excès.

5) L’importance de l’échauffement et de l’étirement

Pour finir, ce dernier conseil n’est appliqué par aucun débutants ni par celui qui stagne en Trail. Peut-être par ceux qui viennent d’un autre sport et qui ont pris l’habitude de réaliser un échauffement et un étirement. Mais sinon il n’y a aucune chances. Pourquoi est-ce qu’un débutant néglige l’échauffement et l’étirement ? Il n’y pense même pas, il a déjà fait pas mal d’entraînements sans échauffements ni étirements, il n’a eu aucune douleur et pense que c’est inutile pour lui et qu’il n’y a aucune raison d’en faire. Alors combien de temps cette mentalité va durer ? Tout simplement lorsque sur la durée, des blessures seront survenues. Ne vous inquiétez pas j’ai prévu d’écrire un article sur l’échauffement et l’étirement en Trail pour tout vous expliquer.

Merci d’avoir lu cette article. Les points abordés sont importants à tout niveaux et surtout pour celui qui stagne en Trail. Malgré cela, essayez de ne pas vous prendre la tête et de vous amusez ! Winking smile

Retrouvez moi
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *